Hamlet de William Shakespeare

Publié le par Lysistrata Galaad

Hamlet, publié en 1601 est une tragédie de l'auteur anglais William Shakespeare.

Son auteur : Wiliam Shakespeare
date de publication : 1601

 

C'est la pièce la plus longue de l'un des dramaturges anglais les plus célèbres. Une tragédie en 5 actes, qui comporte plus de trente personnages (en comptant les personnages secondaires et les figurants).

J'ai lu (et je la relis encore souvent) l'édition Folio Théâtre Bilingue (Anglais-Français).
                                           

La quatrième de couverture :
Hamlet :
Mort à peine depuis deux mois, non, pas autant, pas deux,
Un si excellent roi, qui était à celui-ci
Ce qu'Hypérion est à un satyre, si tendre pour ma mère
Qu'il ne permettait pas aux vents du ciel
De toucher trop rudement son visage. Ciel et terre,
Est-ce à moi de m'en souvenir ? [...]
(Acte I scène 2)
Une citation plutôt longue d'une tirade du personnage d'Hamlet de l'Acte I scène 2.

Mon résumé :
Hamlet, le nom d'une pièce, le nom d'un homme, le nom d'un prince, le Prince du Danemark. Suite au meurtre de son père par son oncle, Claudius (qui se remariera avec Gertrude, la mère d'Hamlet), Hamlet feint la folie pour percer à jour l'odieux complot fomenté par Claudius. Tandis que la femme qu'il aime, la douce Ophélie se languit.
Suivez pas à pas la descente aux enfers d'Hamlet, hanté par le fantôme de son défunt père, entre folie feinte et folie réelle ; où est le vrai, où est le faux ? Où est le mal, où est le bien ? "To be or not to be, that is the question ?"

Mon avis :
Hamlet est pour moi le chef-d'oeuvre incontournable, une pièce passionante qui se lit avec aisance, l'intrigue n'est pas compliquée outre mesure, à mon avis, la seule chose qui pourrait poser problème à un lecteur peu attentif ou distrait serait les noms des personnages aux sonorités proches (Claudius, Polonius, Cornélius...). De nombreuses répliques sont devenues cultes, vous serez surpris de voir à quel point elles sont passées dans l'imaginaire collectif sans même qu'on sache qu'elles sont extraites de cette pièce. Hamlet a fait l'objet de nombreuses adaptation, réécritures etc. On trouve cette pièce à l'origine de nombreux livres, de nombreux films parfois étonnants (comme La Légende du scorpion noir de Feng Xiaogang avec Zhang Ziyi).
La version bilingue est à mon avis très intéressante car on découvre la langue de Shakespeare, l'Anglais du XVII°siècle, et ses expressions parfois crûes qui ont été considérablement adoucies par les traducteurs français (qui font un travail du tonnerre soit dit en passant).
Ne voyez surtout pas en Shakespeare une sorte de romantique avant l'heure, un gros patachon bien plan-plan, rangé dans ses pantoufles en laine et écrivant des histoires à l'eau de rose. Shakespeare, ça dépote, c'est électrique, c'est violent, c'est terriblement juste.

En conclusion :
Je recommande vivement cette pièce de théâtre qui permet de plonger dans les méandres de l'esprit humain où la vengeance est reine.

Publié dans Les classiques

Commenter cet article