Bleu Eldorado de Laurence Fontaine

Publié le par Lysistrata Galaad

Bleu Eldorado est un roman d'évasion de Laurence Fontaine dans lequel nous suivons les péripéties de deux jeunes voyageurs à travers l'Amérique. Il a reçu le Grand Prix du roman d'évasion.

Auteur : Laurence Fontaine
Date de publication : 3 janvier 2013
Editeur : Les Nouveaux Auteurs
                                       
                                                                                           Bleu Eldorado
La quatrième de couverture :
Au départ, c'est le choc d'une rencontre entre un jeune garagiste de Brooklyn, un peu Cherokee, un peu voyou, et une adolescente fugueuse, un peu perdue, un peu comédienne. Une idylle qui débute à New-York... Deux jeunes épris de liberté prennent la route pour une autre Amérique, celle de l'autre côté, celle du Pacifique. Très vite, au hasard des routes cabossées, des motels et des rencontres, le duo deviendra trio... et la peur et l'amour s'inviteront insidieusement à bord de cette Cadillac bleu Eldorado...

Désirs, tensions et secrets jalonnent cette course effrénée vers le grand Ouest tant espéré...

Mon résumé : D'un coté Kate, 15 ans, jeune fille de bonne famille, passionnée de théâtre, pas très bien dans sa peau et encore moins bien dans cette famille pourtant aisée. De l'autre Bob, 18 ans, jeune employé garagiste, pas très sage, qui oscille entre le monde de la rue, une famille loin d'être aux petits soins et le garage. Tous les deux coincés dans une vie qui ne les satifsait pas pleinement.
Une décision, celle de Kate : partir, loin, sur les traces de ses auteurs favoris, sur les lieux où se sont déroulés ses romans préférés (comme Autant en emporte le vent), quitter New York et sa vie monotone.
Les deux jeunes gens se rencontrent, par hasard (hasard ou destin ?), Kate entraîne malgré elle Bob dans son périple. Ils se communiquent leurs rêves, leurs idéaux, se chamaillent, s'aiment.
Lire Bleu Eldorado c'est voyager avec Kate et Bob, les accompagner, frissonner avec eux, les blâmer quelques fois...

Mon avis : A la base, je n'aime pas ce genre d'histoire, et à vrai dire, la quatrième de couverture ne m'a pas attirée plus que ça. Mais ce livre avait un je-ne-sais-quoi d'attirant.
Alors je l'ai lu et j'ai bien fait !
Ce livre n'est pas le simple récit de l'aventure mal organisée de deux jeunes gens à travers l'Amérique, c'est bien plus. C'est une leçon de vie, de morale parfois, c'est suivre pas à pas Kate et Bob, vivre à travers eux et avec eux, côte à côte.
C'est la révolte de deux jeunes gens qui oscillent encore entre le monde de l'enfance et celui des adultes. Deux révoltés, qui se rebellent différemment.
Bob décide sur un coup de tête d'accompagner Kate qu'il ne connait pas et qu'il ne croit pas capable de partir. Kate accepte de "s'encombrer" de ce drôle d'oiseau sans trop rechigner, sans savoir si Bob est une chance ou une malédiction. Il se révèlera finalement être une chance.
Malgré leurs différences, leurs différents, ils s'entendent plutôt bien et comptent l'un sur l'autre pour vivre, pour survivre parfois.
Oui, la route est plein d'embûches, de nids de poule, de gravillons sur lesquels les personnages dérapent mais se relèvent toujours.
Ils connaîtrons le manque d'argent, la faim, le froid, l'amour, la joie, l'angoisse, la peur.
Ils feront du stop et rencontrerons Lefty.
Lefty, un personnage bien étrange qu'on peine à cerner. Quand on pense le tenir, il nous échappe (à nous, lecteurs autant qu'aux personnages). Lefty, "le gaucher", un nom qui le décrit si bien : le gaucher, celui en marge de la société, celui qui sort des clous, au volant de son étrange Cadillac Eldorado Bleue.
C'est ce titre : "Bleu Eldorado". Bleu comme la Cadillac, véhicule fantasmatique, source de rêve, d'espoir mais aussi d'angoisse, bleu comme les yeux de Lefty, bleu comme le ciel, la mer, l'horizon, la peur "bleue"...
Et Eldorado, le nom de la voiture, le nom aussi d'un endroit idéal tant espéré par les deux jeunes gens. L'ailleurs rêvé.
Les personnages sont très attachants, parfois énervants. On les aborde comme des petits frères, on a envie de leur dire d'arrêter, de persévérer, on veut les enguirlander, on les trouve à la fois puérils et tellement matures.
On sent planer une menace qui n'arrive finalement pas au moment où on l'attend, les évènements nous détournent de cette attente, mais l'épée de Damoclès demeure. Suspens tenant, prenant, parfois insoutenable qui ne se termine qu'à la toute fin du roman. Et encore, des questions surbsistent. C'est la vie, il faut chercher des réponses qu'on n'obtient pas toujours.

Conclusion :
Un roman qui me réconcilie avec ce genre de littérature. Bleu Eldorado mérite, selon moi, amplement son Grand prix du roman d'évasion. Ce roman tout simple, sans prétention est en réalité un petit bijou. On ne s'ennuie pas une seule fois même si le début semble classique. L'auteur nous lie à ses personnages et nous pouvons être un peu triste de les laisser.
L'écriture est d'une efficacité redoutable. L'auteur fait mouche à chaque page.
En bref, j'ai beaucoup aimé ce roman (et c'est peu dire), je le recommande vivement, à lire et à relire sans aucune modération !

 

Un petit lien vers la chronique de mon amie Pampoune Lectures : http://pampoune-lectures.over-blog.com/article-bleu-eldorado-laurence-fontaine-122312888.html

Publié dans Romans

Commenter cet article

Pampoune 04/02/2014 20:52

Chouette chronique ! Ce roman est vraiment un grand moment de lecture !

bleu eldorado 03/02/2014 21:24

un grand merci pour cette belle analyse de mon roman qui me fait plaisir et parvient même à me surprendre. je suis surtout très contente que tu ai aimé le livre à ce point ! Encore un grand merci !