Magasin Général Tome 1 : Marie

Publié le par Lysistrata Galaad

Magasin Général est une série de bandes dessinées qui compte aujourd'hui 14 tomes.
L'histoire de déroule au Québec dans les années 1920.

Ses auteurs : BD entièrement composée, dessinée et écrite à quatre mains par Régis Loisel (Peter Pan, La Quête de l'Oiseau du Temps) et Jean-Louis Tripp (Québec)
Date de publication du premier tome : 2006
Editeur : Casterman
                       
                                                         Magasin Général tome 1 : Marie
La quatrième de couverture :
"Ben voyons, Marie, tout le monde profite de toi, et puis on dirait que tu le vois pas...
-Faut bien rendre service Jacinthe...je l'ai toujours fait.
-Oui, mais avant, c'était Félix qui s'occupait du magasin !
-Je sais bien, ma petite Jacinthe...Je sais, mais j'ai toujours été comme ça..."

une comédie truculente dans la campagne québécoise des années 20, distillée par Regis Loisel (La Quête de l'Oiseau du Temps, Peter Pan) et Jean-Louis Tripp (Jacques Gaillard, Paroles d'Anges). Réalisant ensemble le scénario aussi bien que le dessin. Loisel et Tripp ont conjugé leurs talents pour donner naissance à un auteur virtuel.

Mon résumé : Dans un Québec trop peu connu nous rencontrons les habitants de la Paroisse de Notre-Dam-Des-Lacs, petite bourgade rurale où Félix et Marie Ducharme tenaient le magasin général (où, comme son nom l'indique, on trouve de tout). Mais voilà, l'histoire commence avec la mort de Félix, laissant sa femme, Marie Ducharme, quarante ans, seule à la tête du Magasin Général. Marie, triste et peu habituée à tout faire seule est face à un dilemme : garder le magasin et le gérer seule ou quitter la bourgade.

Mon avis : On m'a offert ce premier tome à Noël mais j'étais souvent passé devant dans les librairies. La première chose qui avait attirée mon regard était la couverture : on y voit le visage du personnage principal de ce premier tome : Marie. Avec son regard à la fois triste et beau, mélancolique. Elle invite le lecteur à saisir le livre. Dans son petit monde sombre où la seule source de lumière vient de dehors où des gens sourient, où les couleurs ont l'air gaies.
Et puis ce titre : Magasin Général. Il sonne comme une de ces histoires de grands parents, associé à cette imae d'un autre temps. Bref, il donne envie, même si les dessins sont très différents de ceux qu'on trouve habituellement au rayon BD d'une librairie. Marie, tout comme les autres personnages n'a pas un physique parfait, n'est pas forcément grande, belle, ni caricaturale.
C'est comme ça, j'ai été attirée une première fois puis c'est bien des années après que j'ai enfin eu ce premier tome entre les mains. Ne sachant pas trop où j'allais entrer je me suis essuyé minutieusement les pieds, j'ai inspecté le Magasin Général sous toutes ses coutures et je suis entré.
L'histoire est simple, la vie qutotidienne des habitants de Notre-Dame-des-Lacs, au Québec, plus particulièrement centrée sur Marie et son Magasin Général. Marie seule qui se retrouve plus ou moins exploitée par les habitants qui comptent un peu trop sur elle. On apprend à la connaître, elle et les autres habitants. On apprend à apprécier des paysages qui ne nous sont pas forcément familiers et où les couleurs sont splendides. Rien d'exagéré, des traits tout en finesse, une multitude de détails...Les personnages ont à la fois quelque chose de drôle et de tragique, un arrère goût de catastrophe plane sans qu'on sache d'où ça va venir et où ça va tomber.

Conclusion :
Les amoureux du Québec, lisez-le, les autres, lisez-le aussi. C'est mon conseil.
Les dessins peuvent peut être paraître étranges, peu attirants, mais ils sont magnifiques, laissez-vous guider par le regard de Marie. Ce premier tome ne demande qu'à être lu.
Il est le prémice d'un beau voyage dans une histoire toute simple, celle d'une petite bourgade, celle qu'on a ou qu'on aurait pu entendre, racontée par nos grands-parents.
C'est une BD pleine de nostalgie, de sentiments, elle vous prend aux tripes et ne vous lache pas. On reste sur sa faim quand ce tome fini, et c'est très bien; On veut en savoir plus, savoir ce que vont devenir Marie et son magasin général, savoir si tout va s'arranger ou non, faire plus ample connaissance avec ces habitants au franc-parler caractéristique, mais jamais caricatural (rassurez-vous, les expressions se comprennent bien).
Ce n'est pas comique, ce n'est pas tragique, c'est simplement la vie, condensée dans cette bourgade qui évolue autour du Magasin Général.

Publié dans BD

Commenter cet article

Pampoune 25/01/2014 08:35

Je ne connaissais pas mais je dois dire que j'ai bien envie d'aller découvrir cette série maintenant...