Hamlet

Publié le par Lysistrata Galaad

Cet article est en lien ave l'article "Hamlet de William Shakespeare", que vous trouverez dans la rubrique : "Les Classiques" (ici ; http://lysistratagalaad.over-blog.com/2013/12/hamlet-de-william-shakespeare.html)
  J'ai décidé de vous présenter une des nombreuses représentations de cette pièce de William Shakespeare.
Je parlerai ici de la pièce Hamlet inteprêtée par les comédiens de la Royal Shakespeare Company. C'est une pièce qui a par ailleurs été difusée à la télévision par BBC Two.

Première représentation : 2009
Metteur en scène : Gregory Doran
Comédiens : les membres de la Royal Shakespeare Company (David Tennant, Patrick Stewart, Penny Downie etc.).
Langue : Anglais (et sous-titrage Anglais)
                                   
Mon résumé :
C'est volontairement que je ne ferai pas ici la retranscription du résumé de la jaquette du DVD. Le résumé sera le même que pour la pièce de William Shakespeare car c'est une adaptatoin très fidèle (pour un résumé de la pièce, voir ma rubrique, sitée ci-dessus). Ce qui est à remarquer : les personnages évoluent dans un décors moderne (costumes-cravates, décors très épurés etc.).

Mon avis :
Je redoutais quelque peu une adaptation moderne de la pièce. Pour moi, Shakespeare, c'est sacré. Néanmoins, ayant une totale confiance en la Royal Shakespare Company, les minuscules réticences se sont bien vite transformées en curiosité. De plus, on ne m'en avait dit que du bien. J'allais alors me lancer. Hamlet, me voilà !
Déjà, pourquoi cette interprêtation et pas une autre ? Par simple curiosité, parce que j'apprécie énormément le travail de la Royal Shakespeare Company ainsi que leurs pensionnaires, parce que la pièce était en Anglais, sous-titrée Anglais, gardant ainsi le texte tel quel (et n'est donc pas une traduction).
L'interprêtation, comme je l'ai déjà dit est très fidèle, malgré l'adaptation en milieu moderne. Les décors modernes ne parasitent pas du tout la pièce étant donné qu'ils sont très épurés et minimalistes. Ils transfroment aussi certains tableaux, certaines scènes de façon assez surprenante (et réussie). Transporter la pièce ainsi montre que les problèmes et les proccupations de Hamlet sont omnitemporels, elles ne dépendent pas d'une seule époque.
David Tennant campe un Hamlet surprenant, à la fois touchant et terrifiant, illustrant parfaitement la complexité d'un personnage qui tantôt joue au fou et tantôt bascule dans cette folie.
A mon goût, le personnage d'Ophélie est niais, mais je la trouvais déjà niaise dans la pièce écrite. Donc, pas de surprise de ce côté là.

En conclusion :
Je recommande cette pièce pour les férus de Shakespeare et les amoureux de la langue Anglaise. Mais pas seulement, vous pouvez aussi connaitre parfaitement la pièce en français et la visionner en anglais, tout dépend de votre niveau, de votre envie, de vos motivations.
La seule barrière est donc la langue, c'est pourquoi je recommanderai aussi, pour les plus volontaires et ceux qui ne sont pas forcément très habitués à l'anglais, de regarder la pièce avec le livre en édition biblingue. Ce qui permet à la fois d'apprécier le jeu des comédiens et la langue de Shakespeare sans se perdre.
Je précise aussi que les comédiens ont une excellente diction et articulent bien.
C'est une adaptation passionante (si on aime Shakespeare et sa pièce), encore une fois très fidèle, touchante. Le metteur en scène, tout en ajoutant une touche d'humour, retransmet très bien les codes classiques de la tragédie qui sont  : susciter terreur et pitié auprès des spectateurs.

Commenter cet article

Lysistrata Galaad 08/12/2013 19:32

Pour le coup, je t'assures que non. Autant j'en au vu d'autres qui étaient pour le coup, vachement craignos, autant celle-ci est un petit bijou. (et comme je l'avais marqué, j'étais, au départ réfractaire à cette idée de "moderniser" un tant soit peu la pièce). Mais là, il n'y a que le décors et les costumes qui sont modernes, l'intrigue reste la même et le Prince Hamlet est tout aussi princier (il a même une couronne ^^)

Pampoune 08/12/2013 18:41

Les adaptations de Shakespeare version moderne, ça craint !